Le Kitcheri

Kitcheri ou khichadi est un plat ayurvédique composé de céréales, de légumineuses, d’épices, de légumes et de ghee. C’est un plat digeste et tridoshique, c’est à dire qu’il convient aux trois doshas, donc à nous tous.

La combinaison du riz (céréale) et du dal (légumineuse) est un plat complet en protéine. Il apporte en effet les dix acides aminés essentiels que nous devons trouver dans l’alimentation et qui en s’ajoutant avec ceux déjà synthétisés par le corps procure l’équilibre nécessaire au fonctionnement de l’organisme. Il s’agit donc d’un plat complet pour un régime végétarien équilibré.

L’ajout du ghee, beurre clarifié, qui lubrifie le système et des épices qui stimulent notre agni, feu digestif, aident ainsi la digestion. Les légumes de saison apportent quant à eux des vitamines et des minéraux.

En Ayurveda, on l’utilise en cure de détoxification de l’organisme. C’est un plat qui accompagne à merveille les cures de Pancha karma, cure de purification ayurvédique. On l’utilise en monodiète, avec une préparation plus liquide pendant plusieurs jours afin de purifier le corps et l’esprit. Il est spécialement indiqué pour les personnes en convalescence, malades, notamment en cas de dysenterie, d’ulcères, de problèmes digestifs et il est aussi excellent pour les personnes âgées et les enfants. En Inde, c’est d’ailleurs la première nourriture du bébé, non seulement parce qu’il est facile à digérer, qu’il guérit et qu’il n’obstrue pas les parois intestinales. C’est aussi le plat idéal pour les yogis et les personnes en retraite spirituelle car il procure le calme intérieur !

L’avantage du kitcheri est qu’il est facile et rapide à cuisiner et tout à fait délicieux !

Comme le « mung dal soup », il existe de nombreuses façons de préparer un kitcheri, avec différents légumes, épices et variétés de dal en fonction de vos gouts mais aussi des saisons et de vos doshas. Vous trouverez ci dessous une recette simple que j’avais appris en formation diététique ayurvédique avec un vaydia indien à Rishikech, il y a quelques années. Je vous invite à l’essayer et à la modifier en testant différentes variantes.

Il est nécessaire de consulter un praticien en Ayurveda pour avoir davantage de conseils à ce sujet, surtout si vous souhaitez faire une cure de détoxication de l’organisme.

Ingrédients : (pour environ 4/6 personnes)

Riz (type basmati) : 300 grammes

Moong dal : le plus simple à utiliser car contrairement aux autres variétés de dal, il ne nécessite pas d’être tremper toute une nuit avant son utilisation. A défaut, vous pouvez aussi utiliser des lentilles corail : 150 grammes

Légumes frais, bios et de saison : 300 grammes coupés en dés : carottes haricots verts, courges…

Epices : cumin, coriandre, fenouil et graines de moutarde (1/2 cuillère de chaque), 2 clous de girofle, 2 gousses de cardamome et ½ cuillère de curcuma, une pincée de sel d’Himalaya, 2/3 feuilles de laurier

2 gousses d’ail, 1 oignon, gingembre frais en dés (1/2 cuillère à café)

coriandre fraiche

½ cuillère à soupe Ghee comme matière grasse, à défaut, de huile

Préparation :

Laver et rincer à l’eau tiède au moins 3 fois le dal et le riz et les laisser tremper au moins 1 heure (diminue le temps de cuisson).

Moudre les graines de cumin, de coriandre, de fenouil et de moutarde, la cardamome et les clous de girofle. Mettre le ghee dans une casserole à fond épais, y ajouter les épices moulues, l’oignon, laissez cuire une minute puis incorporez le gingembre et l’ail, le riz et le dal, les légumes et le sel. Ensuite, mettre de l’eau, au moins 3 doigts de plus que la préparation, les feuilles de laurier et le curcuma. Laissez chauffer jusqu’à absorption complète de l’eau, environ 20/30 minutes. Vérifiez que le riz est bien tendre et qu’il s’écrase facilement.

Ajoutez de la coriandre fraiche. Votre Kitcheri est prêt !

 

Source : reproduit avec l’aimable autorisation de Armanda Dos Santos www.ayurveda-magazine.com

Je recommande vivement ce plat ayurvedique pour votre bien-être.

Pour ma part, j’utilise aussi des légumineuses avec un temps de cuisson rapide par exemple lentilles corail, jaunes, béluga…ou bien j’ajoute de l’algue “KOMBU” dans l’eau de trempage et du bicarbonate.

Il existe de nombreuses variétés de lentilles et sous différentes formes (concassé, entiers, pâtes…), vous pourrez ainsi varier et diversifier.

Bien sûr, il est inutile de cuisiner un bon plat et de bons produits biologiques si vous ne cuisinez pas dans les bons ustensiles. Personnellement, je cuisine toujours à chaleur douce avec baumstal (cf photo) ou four à infra-rouge.

Par Stéphane REBUT

Pas de commentaires

Participer à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.